Principe

DEFINITION

  • Un blindage magnétique est une solution mécanique, la plupart du temps issue d’une pièce de tôlerie, destiné à résoudre un problème de perturbation électromagnétique basse fréquence. On parle alors de « blindage passif ». 
     
  • Dans certains cas, on peut utiliser des « blindages actifs » qui n’ont rien à voir avec des fabrications mécaniques.
     
  • Un blindage conduit la composante magnétique de l’onde électromagnétique sur des fréquences de 0,1 à 10 000 Hz. Au dessus de 10 000 Hz, on utilisera des blindages électriques réalisés avec d’autres matières et nécessitant d’autres conceptions.
     
  • Le but d’un blindage est d’attirer, de concentrer et de dévier les lignes de champs magnétiques. Il peut ainsi les empêcher de venir dans un volume donné (Ex : blindage d’un tube cathodique) ou empêcher un champ magnétique de se propager (Ex : blindage d’un transformateur)

 

REMARQUES

  • La zone affectée par le blindage est proportionnelle à la perméabilité du matériau employé. Cependant, le risque de saturation devient plus important avec des perméabilités élevées.
     
  • Une ligne de champ ne se stocke pas, ne s’arrête pas et se reboucle toujours. Elle se propagera dans le milieu où la perméabilité est la plus importante.
     
  • Les lignes de champs magnétiques sont physiquement dans l’épaisseur de la matière.
     
  • En champ continu, on ne considère que le phénomène de concentration .
     
  • Dans le cas de champs alternatifs (type 50 Hz), il faut considérer  2 phénomènes : la concentration et les courants de Foucault qui s’opposent aux champs extérieurs.
     
  • Contrairement au blindage électrique, blinder magnétiquement consiste à dévier les lignes de champs, une simple plaque constitue donc un blindage.