Règles de Conception

LA PREMIERE APPROCHE

  • Avant de se lancer dans une recherche de solution, il faut bien faire le point sur les paramètres suivants :
        - suis-je en champ continu ou en champ alternatif ?
        - suis-je en présence de champ faible ou de champ fort ?
        - faut-il blinder la pollution ou la partie sensible ?
        - quelle atténuation dois-je avoir ?
        - les valeurs données ou mesurées sont-elles fiables ?
        - sont-elles données en valeurs moyennes ou en valeurs crêtes ?
        - quelle place y a-t-il pour mettre un blindage ?
      - de quoi dois-je aussi tenir compte : aération, passage de câble, sollicitation mécanique ou climatique, accessibilité…
        - quel est mon budget  ? 
 

LA CONCEPTION : APPROCHE MAGNETIQUE ET MECANIQUE

  • Concevoir  magnétiquement un blindage va consister à
        - vérifier la non saturation du matériau
        - définir la (ou les) matières à employer ainsi que l’épaisseur
        - définir le nombre de couches à utiliser
        - choisir le traitement thermique adapté
     
  • Concevoir mécaniquement le blindage va consister à décomposer la pièce en prenant en compte le process de fabrication (mise en forme, montage, traitement thermique, …) et la demande client (ouvertures, géométrie, …)
     
  • Concevoir un blindage peut nécessiter plusieurs itérations

COMMENT CONCEVOIR

  • A partir de formules assez simples, qui peuvent très vite donner,  en champ continu, une idée de la solution.
  • A partir de formules un peu plus complexes (faisant appel à des abaques), formalisées entre autre par Albrecht J. MAGER en 1970 qui, à partir de formes simples, affine des solutions en continu ou en alternatif.
  • A partir de simulations par éléments finis (intégrant les équations de Maxwell) ; cette solution reste une approche destinée aux formes complexes et dépend énormément du maillage et des courbes B-H des matériaux intégrées au logiciel.

 

 

QUELQUES GRANDS PRINCIPES

  • La forme de blindage la moins efficace est la simple plaque, la plus efficace est la sphère.
  • Pour avoir un blindage le plus efficace possible, il faudra : privilégier les arrondis aux angles vifs, limiter les ouvertures et limiter sa taille.
  • La forme la plus commune du blindage est le cylindre. Il conviendra de placer son axe perpendiculairement au champ.
  • L’épaisseur de la matière est à choisir pour éviter la saturation mais aussi pour être à la valeur de H (ou B) donnant le µmax.
  • 2 épaisseurs de 1 mm avec un entrefer blindent mieux qu´une épaisseur de 2 mm (hors problème de saturation).