Les calculs d'atténuation

CHAMP CONTINU

  • Condition de non saturation
    Pour déterminer l’induction à l’intérieur de la matière (Bin), on utilise généralement une formule du type Bin = k x Ho  x  D / t
    (ou k est pris entre 1 et 1,5 dépendant entre autre de Ho)
    On vérifiera que Bin < 2/3 Bsat
     
  • Calcul d’atténuation (simplifié)
    •     Pour un cylindre infini, dont le champ est perpendiculaire à l’axe :
              At = µ x t / D
    •     Pour une sphère :
              A = 4/3 x µ x t / D
    •     Plus généralement :
              A = k x µ x t /D
                  k est un facteur dépendant de la forme du blindage, de son orientation par rapport au champ et de son degré d’ouverture

CHAMP ALTERNATIF

  • Les champs alternatifs vont créer des courants de Foucaud  générant un champ s’opposant au champ perturbateur
     
  • Le résultat va être quantifié dans un paramètre qu’on appelle l’effet de peau : delta = [2,54.105 x ro / (µ x f)]1/2
         (ro = résistivité de la matière / f = fréquence)
     
  • Cet effet de peau va ensuite être utilisé dans un abaque donnant des coefficients p tel que Aac = p x Adc
         (Aac : atténuation en champs alternatif)
         (Adc : atténuation en champ continu)
     
  • Ensuite il faut se rapprocher d’autres abaques faits par Mager

Ho : champ extérieur
At ou A : atténuation transverse  ou atténuation
µ : perméabilité
t : épaisseur du blindage
D : diamètre du blindage

 

ATTENTION

  • Toutes les formules sont basées sur :
        - la conservation du flux  (les lignes de champs dans l’air sont concentrées dans l’épaisseur de la matière du blindage)
        - le principe qu’un matériau ferromagnétique dévie les lignes de champs magnétiques dans un rapport de surface donné, et ce en champ perpendiculaire.  Or, ce rapport est dépendant de la perméabilité du matériau et de la grandeur du blindage (un petit cylindre en mumetal agit différemment sur son environnement qu’un blindage de 2 mètres de diamètre en fer pur.
     
  • Les perméabilités ne sont pas les mêmes :
        - en fonction du champ ( courbe B-H)
        - en fonction des épaisseurs
        - en fonction des fréquences
     
  • Bien qu’approchantes, ces formules ont résolu des milliers de conceptions.

 

MULTICOUCHE

  • En champ continu, par une approche en cylindre infini avec champ perpendiculaire à l’axe, la formule donne pour 2 couches de diamètres D1 et D2  (D1 <  D2)
       A = 1 + A1 + A2 + A1 x A2 x [ 1 – ( D1/ D2)exp2 ]
     
  • Le principe est le même lorsque l'on ajoute d’autres couches.